Quelle idée saugrenue de mêler l’effectuation au “Satisfaction” des Rolling Stones ?

En fait pas tant que ça.

Mais tout d’abord qu’est ce que l’effectuation ? L’effectuation est une approche managériale opposée à la méthode causale.
Pour résumer, la méthode causale est celle qui fait appel au business plan. Sans ce dernier, point de salut pour vos projets d’entrepreneur. Bien qu’elle ne requiert pas de business plan, l’effectuation n’en appelle pas moins une méthode.

L’effectuation part des ressources que l’on a à sa disposition. Vous avez des compétences, un hobby, un local dont vous ne savez quoi faire. A partir de cela demandez-vous ce que vous pouvez en faire.
C’est pour cela que la ressource argent est la moins nécessaire. Plus vous avez d’argent, moins vous mettrez votre réflexion à contribution pourdonner toutes leur efficience à vos ressources.

Ensuite, il y a l’idée, l’innovation. Elle ne vient pas d’une vision du futur, car l’entrepreneur n’a rien de visionnaire contrairement à la croyance. Larry Page et Sergey Brin au départ ne savent pas quelle est l’utilité finale du moteur de recherche qu’ils ont créé. Ils sont plus dans la recherche techno.

Revenons à “Satisfaction”. Keith Richards a une idée d’accords qui lui vient au moment de s’endormir. Pour ne pas les oublier, il saisit une guitare accoustique et un magnétophone pour l’enregistrer.

Nous avons ici l’idée et les ressources à disposition.

Troisième point de la méthode, la co-création. Dans cette co-création , on trouve des partenaires pour faire vivre l’idée. Cela va de l’entreprise qui va apporter ses ressources, des amis ou de la famille qui va tester le produit ou le service, une communauté d’un réseau social, une plateforme de crowfunding, un lancement de pré-commande.

Quatrième point, savoir piloter. Je choisirai le mot piloter au lieu de manager. Car ce mot est plus fort en ce qui concerne l’imprévu. Comment prévoir ce qui est nouveau, en l’inventant tout simplement.

Pour “Satisfaction” la co-création se trouve évidemment chez Mick Jagger le parolier. Car ce sont les paroles qui donnent le corps de la chanson. Mais, il y a aussi l’innovation qui entre en compte. Les accords de Keith Richards sont transformés par la Fun Box que Gibson vient de sortir.Cette Fun Box dont personne ne savait trop quoi faire au moment de sa sortie.

Enfin, concernant l’effectuation, il faut savoir accepter les pertes. Mais ces pertes doivent être acceptables et elles le seront d’autant plus que l’on a utlisé les ressources à bon escient.

Concernant les Rolling Stones, ils auraient arrêter de jouer le morceau au lieu de le jouer depuis 55 ans.

Notre parallèle avec “Satisfaction” ne s’arrêtent pas à sa composition. Mick Jagger exprime dans cette chanson, la frustration. Une frustration qui trouve naissance dans la société de consommation. En choisissant ce titre “I can’t get no effectuation”, j’ai voulu exprimé cette frustration de nombreuses personnes qui souhaitent créer, inventer, entreprendre. Cette frustration provoquée par la méthode causale, avec le business plan en travers le chemin. La nouvelle génération d’entrepreneurs peut se libérer par l’effectuation. L’important est de tester.

Pourquoi avoir été chercher “Satisfaction” des Rolling Stones pour cet article?

Au départ, je devais écrire un article sur le télétravail. J’ai regardé une vidéo sur le management par hasard où l’on parle de l’effectuation. Je décide d’écrire un article sur le sujet. Je me répète dans la tête le mot effectuation en anglais.L’air de “Satisfaction” me vient en tête. Je relis le texte de la chanson et me documente sur l’histoire du titre. Les liens avec la création d’entreprise et la méthode d’effectuation se tissent de plus en plus. Le hasard, une association d’idées font un article aujourd’hui pourquoi pas une entreprise demain.

Aujourd’hui, le digital et notamment les plateformes apportent des ressources et permettent de tester un business. On peut ainsi mettre en place la co-création et le lean startup.Créer et commercialiser un produit ou service avec un investissement minimal.

Nous devons la méthode de l’effectuation à Saras Sarasvathy une chercheuse américaine qui en interrogeant des dizaines d’entrepreneurs qui ont réussi, va extraire  les cinq principes que je vous ai présenté. En France, les travaux de Saras Sarasvathy et cette méthode sont présentés par le professeur en entrepreneuriat à l’EM Lyon Philippe Silberzahn . Philippe Silberzahn: L’effectuation l’entrepreunariat comme méthode de changement social